Quand chuis assise sur mon canapé, plutôt que de manger des chips, je croque ce que je vois dans les magazines.
Les filles y sont tout' maigres, ça calme direct l'envie de se goinfrer.
Morceaux choisis :

croquis


(je sais pas si on la reconnait, c'était pas trop le but, mais la jolie en robe à pois, c'est la pétillante Lily Allen, la seule au milieu de tous ces mannequins qui n'ait pas l'air complètement dépressive...)

Bon alors, verdict, la branchitude du moment, c'est:

les foulards et les gros nœunœuds super moches importables,

les blousons en cuir façon punk pour faire flipper mémé,

mais aussi, comble de la fourberie-fashion, la blouse fleurie en papier-peint-vintage-folk que même Mémé elle n'en porte plus depuis 1912.

Aaah, quels blagueurs les tendanceurs et les stylistes...