à Trois-Rivières, on dort chez Sylvain, notre hôte airbnb. très sympa, plein de bons conseils.

j'adore son appart rempli de plantes, de graines, de cailloux et de jolis bouquets.

chezsylvain1

chezsylvain2

chezsylvain4

La ville est petite, mais assez grande pour faire une bonne balade.

on suit la promenade bordée de graminée, entre fleuve et rivière,

on passe par le musée Boréalis (centre d'histoire de l'industrie papetière)

on suit les poèmes exposés dans le centre ville, on croise un énorme chat et de nouveaux pianos publics

troisriv1

troisriv2troisriv12

troisriv3

troisriv4

troisrivpiano

on déjeune au "Bureau de Poste", sur les conseils de Sylvain et on reprend la route (en faisant un petit stop pour acheter des pommes !)

troisrivroute

et puis, là... le choc...

je suis dépitée de découvrir que la chasse à l'orignal est autorisée...on en verra plusieurs, sanglés comme des trophées, à l'arrière des pick-ups... ça m'a attristée.

 

 ---

arrivés à Québec, on se balade au quartier Saint Roch, ça nous plaît bien, des fripes, des brocantes, des cafés...et on continue vers le vieux Québec pour découvrir le château Frontenac à la nuit tombée. le Queen Mary II vient d'accoster, avec les petites lumières, ça fait un peu carte postale, mais c'est joli.

 

québec

on s'arrête dîner chez "Le Renard et la Chouette", ambiance grandes tablées comme à la cantine, un peu bruyant, mais très sympa. ( je goûte le risotto aux "mactres de Stimpson" et ça me plaît beaucoup ! ce sont des sortes de palourdes de la Gaspésie. belle découverte.)

notre chambre airbnb est sans intérêt, juste pratique. on ne croisera même pas notre hôte. on la quitte dès 9h le lendemain, direction, le Parc de la Jacques Cartier.

Le ciel est encore et toujours ultra bleu. on choisit le Sentier des Loups, noté "difficile" / 10,6km aller-retour et en fait, c'est un peu la déception : trop trop de monde dans ce parc ! les gens parlent fort, ça nous agace (et ça fait peur aux animaux ! on ne risque pas croiser un orignal avec tout ce raffut...)(on observera juste un pic-vert)

Arrivés au sommet (vraiment pas si difficile que ça)(nous, on n'est pas de grands randonneurs, mais on a trouvé que les québécois surestimaient un peu leurs cotations...), ok, la vue est belle, mais on a du mal à se faire une place sur le belvédère tellement c'est bondé !

sentierdesloupssentierdesloups2

 

on prend notre pique nique en compagnie d'une tonne de gens d'un très joli mésangeai du Canada (c'est la première fois que je vois cet oiseau), et on redescend fissa.

à l'arrivée, un beau papillon (dont je ne connais pas le nom) se laisse presque caresser.

---

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer