08 septembre 2017

une percée

 

soreze

 

entre les feuilles

 une invitation

une évasion

 

***

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 07:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 août 2017

de Pompertuzat au lac de la Ganguise

 

on longe le canal du midi sur 35km,

d'écluse en écluse,

platane après platane, 

péniche après péniche

...

canal2

écluse

canal1

canal3

on arrive sur les berges argileuses du lac de la Ganguise

lac1

lac arrivee

toujours aussi beau avec ses arbres à demi immergés

lac2lac

lac3

un pique nique, une micro-sieste, beaucoup de baignade et un classement de coquillages plus tard,

on peut reprendre les vélos pour les 35km de retour jusqu'à Pompertuzat.

 ***

(t'as vu ? cette fois-ci, pas de drame. pas de cri. pas de tibia défiguré. pas de mollet tuméfié. pas de cuissots en feu. pas de chemin fourbe non répertorié sur le GPS.

non. rien.

une balade pépère, quoi !)

 ***

 

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 08:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 août 2017

en balade

 

dans les Landes,

landes2

landes3

landes1

caresser la dune

slalomer entre les pins

et à la nuit tombée

capturer les nuages brûlants

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 07:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 juillet 2017

dans l'Aude

laprade1

laprade2

laprade3laprade4b

laprade4

laprade5

 

entre lacs et éoliennes

une belle boucle à vélo

et une installation dans les meules de foin !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 07:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 juillet 2017

66 kilomètres

Je pourrais te vendre du rêve, en te mentant disant "ouais, 66 bornes, trop easy, regarde les jolies photos, tu m'envies, hein ?" sauf qu'en fait non, j'en ai bavé.

Le matin, ça partait plutôt bien : le nouveau vélo était prêt, avec un casque (discret), des poignées (dépareillées), une gourde (remplie), une selle (sublime) et dans ma sacoche, tout ce qu'il faut pour bien pique-niquer (= la motivation ultime de toute sortie)

 

mon vélo

on va dire que les 30 premiers kilomètres se passent super bien. le ciel est encore voilé, il fait bon.

au bord du chemin tout sec il me semble reconnaitre des siliques de radis ou de moutarde (ou de colza ?), complètement envahies d'escargots blancs

 

escargots

Escargots des dunes, aussi appelés escargot grimpeurs, ces petits gastéropodes ont l'habitude de prendre d'assaut tout ce qui permet de les éloigner du sol chauffé par le soleil estival, raison pour laquelle on peut les retrouver agglutinés par dizaines sur une seule plante.

extrait du blog "sauvagement bon"

---

près d'un ruisseau, on passe un ptit moment à observer le ballet des libellules, (mais elles sont trop rapides pour moi, impossible de les photographier en vol)

il y a des libellules noires (caloptéryx), des bleues, des vertes,

libell1libell2

et même une coccinelle qui vient parfaire le tableau

cocci

 

on traverse Portet puis Roques.

on longe les jolies maisons aux murs de briques et galets,

les trottoirs sont nappés de pétales jaunes (qui s'accordent parfaitement avec le vélo du gars, OUI. okéééé. ça va, fais pas ton crâneur)

roquesarbrejaune

c'est beau.

(sur le trottoir, ce sont les fleurs du savonnier ou "arbre à pluie d'or" ou "arbre aux lanternes", à cause de ses fruits qui ressemblent à des petits lampions, )

 

on admire l'albizia ("arbre à soie") qui se reflète dans la Garonne et dont les plumeaux chatouillent les nuages

albizia

non, vraiment, jusque là, c'est super.

 

ce n'est que bien après Muret que ça se corse.

plan

il n'y a plus de nuages, il fait CHAUD et les chemins se transforment en parcours d'obstacles, avec ornières géantes, côtes impossibles, marches infranchissables, orties fourbes, et troncs qui te barrent la route.

on doit faire les derniers kilomètres en forêt, en marchant (trébuchant / jurant /maugréant )(raye la mention inutile) (ah non erreur : il n'y en a pas)  à coté du vélo, en se prenant régulièrement la pédale dans le mollet (ou le tibia) et en se faisant joyeusement lacérer les bras par les ronces.

et tout ça, sans avoir mangé.

ô joie.

le gps indiquait un parcours de 2h et je m'insurge. il nous faudra TROIS bonnes heures pour arriver au bout.

et c'était TROP

voilà. c'était ça, l'info vérité, que les photos ne peuvent pas raconter.

 ---

on arrive sur la berge tant espérée. il y a de l'ombre. c'est joli. et c'est ENFIN le moment de pique-niquer (il est 14h30. oui, j'ai cru décéder)

aouach

malheureusement, pas le temps de baguenauder (haha)

on sait que le retour va être tout aussi rude que l'aller. faut pas trainer.

on replie la toile cirée, on dit au revoir aux libellules, et on repart pour 3 nouvelles heures de vélo.

aouach2

youpi.

(ouais, bon là, je fais l'andouille juste après le panneau, j'étais encore sous l'effet du taboulé-maison-trop-bon, mais ça ne durera pas)

on change de chemin pour éviter (un peu) les ornières et les ronces, mais à la place, on a droit à de belles montées sous un soleil de plomb.

alors, OUI, tous ces champs dorés, c'est beau, mais crois-moi, c'est HAUT. et c'est LONG.

---

voilà, les gens, c'était la sortie du 25 juin, qui restera gravée dans les mémoires (et dans les cuissots - bonjour les courbatures du lendemain- et sur les tibias et les mollets aussi #ArnicaAllOverMyBody)

dans deux ou trois jours, on en rigolera, pas vrai ?!

 ---

essayons juste de nous souvenir de ça :

 

25062017

 

 

les pompons

les galets

les libellules

et les champs de blé

 

***

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 06:32 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

26 juin 2017

jeux de textures

 

 

 

parisagnèsmatchatilleul

 

ombre de granit et de marbre

fleurs de tilleul

duvet de mousse matcha

et cadeau émaillé

 ---

 

souvenir d'un dimanche, dans les pas d'Agnès, à Paris...

 

matcha2

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 07:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
23 juin 2017

d'Argelès à Collioure

pendant ces 3 jours, on dort dans un petit hôtel du village d'Argelès-sur-mer. ça s'appelle l'Hostalet et on te le conseille vivement parce que c'est cosy, et les patrons sont très sympa.

le dernier matin, on ouvre les volets sur le marché qui s'installe en bas... melons, charcuterie et pâtisseries catalanes,...on achète juste quelques abricots, et on part vers la plage d'où démarre notre dernière balade.

on reprend le sentier du littoral, et cette fois-ci, on fait le tronçon entre la plage d'Argelès et Collioure (soit 1h45 de chemin en plein soleil !) on contourne le port, on passe par le Racou,... et quelques jolies plages plus tard...

argeles

collioure

on arrive à Collioure !

 

collioure2

collioure3

collioure4

 

on slalome entre les balcons fleuris, les ateliers d'artistes, les boutiques de savons et de babioles à touristes et on termine (logiquement) notre parcours chez... un artisan-glacier !

on déguste notre dernier dessert entre le turquoise de l'eau et le rose des bougainvilliers...

 

voilà les gens, la balade dans les Pyrénées orientales, c'est terminé !

ça t'a plu ?

***

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

22 juin 2017

les gorges de la Carança

troisième jour, on part à Thuès-Entre-Valls pour faire une boucle de 8km dans les gorges de la Carança.

le parcours est qualifié de "vertigineux" : au menu, corniche, pont de singe et passerelles, mais finalement, malgré quelques montées bien velues, ça se fait easy, en un peu plus de deux heures.

 

carança

carança2

 après avoir observé les ancolies  (et plongé ma main dans les orties. hé, elles sont jolies les fleurs d'orties, t'as vu ?)

carança3

on fait une pause pique-nique tout en haut sur les rochers.

sauras-tu voir la coccinelle entre mes moches-shoes ?

attends, je zoome :

carança4

 

et la boucle se termine au fil de l'eau.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 06:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 juin 2017

de Port Vendres à Banyuls

le deuxième jour, on prend le sentier du littoral : on démarre à Port Vendres pour rejoindre Banyuls (11km)

le chemin qui monte et qui descend est bordé de graminées, de chatons tout doux, et de figuiers de barbarie (moins doux).

ça sent le romarin, la santoline (ou l'immortelle... je ne suis pas sûre de savoir les différencier)

littoral1

littoral2

littoral5

on fait une pause pique-nique en hauteur et une pause sieste et pieds dans l'eau dans une jolie crique

avant d'arriver à Banyuls et de se ruer sur le premier artisan-glacier

littoral3

littoral4

banyuls

(car même si les fruits et légumes du Roussillon sont très beaux, pendant ces trois jours, j'ai décidé de me nourrir exclusivement de glace au turron)

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

20 juin 2017

Pyrénées catalanes : le chateau d'Opoul / Périllos

eh ouais, j'ai ressorti les moches-shoes de rando pour aller arpenter les Pyrénées catalanes !

premier jour : direction les ruines de Périllos.

Il fait beau, il fait chaud, et le chemin qui mène au village abandonné est bordé de chardons (mauves et bleus), de papillons ("flambé" / "amaryllis"/ "zygène des bois" / "demi-deuil") et de graaaaandes tiges de fenouil avec leurs ombelles acidulées trop belles (enfin... je crois que c'est du fenouil ?...)

opoul

opoul2

opoul1opoul3

opoul4

opoul5

opoul6

opoul7l

le vent souffle dans les graminées,

les euphorbes sont d'un bel orangé, 

3h30 de balade,

un bel échauffement pour nos mollets...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 06:50 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,