27 octobre 2017

Fjord de Saguenay / Tadoussac

carte copie

 

sur la route, le risque de croiser un orignal est élevé...on reste sur nos gardes. mais on n'a rien vu. (à part une famille de raccoons !)

on arrive à La Baie, près de Saguenay.

on dort chez Solange. il y a des citrouilles sur les marches et des crêpes aux bleuets dans nos assiettes !

routesaguenay

labaie1

---

direction le Parc du fjord de Saguenay. La température a bien chuté (+/-10°), mais le ciel est toujours aussi bleu.

sentierstatue1

sentierstatue2

On fait le sentier de la statue à Cap Trinité. On croise quelques touristes, mais ça va. La première partie grimpe pas mal, mais tout est très aménagé et il y a de beaux points de vues. On ne regrette pas, mais en moins de 3h c'est plié. Du coup, de retour en bas, il est encore tôt, alors, on enchaine avec la mini boucle des Méandres-à-Falaise. On longe l'eau, les nuages se reflètent, c'est beau.

meandres

saguenaysuite

comme on n'a pas encore ASSEZ randonné,

on reprend la voiture, direction la marina de Saint Benjamin pour faire le sentier Eucher, conseillé par le "chum" de Solange. (j'aime bien le petit panneau "Merveilleux Panorama")

bon, c'est vrai que c'est beau :

saguenay2

le lendemain, on part vers Saint Rose du Nord.

on s'arrête aux Battures (les marais de Saint Fulgence) pour marcher sur les pontons au milieu des roseaux... au loin, les oies sauvages. c'est reposant.

Arrivés à Sainte Rose du Nord, on se gare à l'office du tourisme, et on fait le petit sentier de la plateforme.

sterose

arrivés en haut, on dévore le muffin aux bleuets offert par Solange le matin !

on redescend vers le quai et c'est vraiment vraiment beau ! les sorbiers aux baies rouge écarlate, la forêt, les eaux sombres...je crois que c'est le village que j'ai préféré.

sterose2

on se pose sur ces énormes rochers pour profiter du paysage et pique-niquer.

---

on reprend la route (encore une très belle route !) et on arrive à Tadoussac

sagtadoussac

On voit le traversier faire les aller-retours entre Tadoussac et Baie Sainte Catherine (où nous dormirons 2 nuits)

On se gare à Tadoussac, et on descend vers le port à travers le "chemin des Ancêtres" :

encore une fois, des poèmes sont accrochés aux arbres. j'aime vraiment cette idée...on prend le temps de tous les savourer avant d'arriver sur les rochers de la pointe de l'islet.

tadoussac ancêtres

tadoussac islet

on s'installe sur les rochers, et sans qu'on s'y attende,  le spectacle commence...à quelques mètres du rivage, des "petits" rorquals passent et repassent devant nous !

un aileron dorsal, ...une tête !

tout le monde s'exclame et tente de capturer le moment sur son appareil photo.

 

rorquals

moi, j'ai testé le mode rafale et j'en ai fait des gifs, regarde  !!

des rorquals comme si t'y étais !

rorq

rorq2

rorq3

 

on reste une heure, on saute de joie

tadoussac islet3

et on prend le traversier pour rejoindre Baie Sainte Catherine.

---

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


26 octobre 2017

Trois-Rivières / Ville de Québec / Parc de la Jacques Cartier

à Trois-Rivières, on dort chez Sylvain, notre hôte airbnb. très sympa, plein de bons conseils.

j'adore son appart rempli de plantes, de graines, de cailloux et de jolis bouquets.

chezsylvain1

chezsylvain2

chezsylvain4

La ville est petite, mais assez grande pour faire une bonne balade.

on suit la promenade bordée de graminée, entre fleuve et rivière,

on passe par le musée Boréalis (centre d'histoire de l'industrie papetière)

on suit les poèmes exposés dans le centre ville, on croise un énorme chat et de nouveaux pianos publics

troisriv1

troisriv2troisriv12

troisriv3

troisriv4

troisrivpiano

on déjeune au "Bureau de Poste", sur les conseils de Sylvain et on reprend la route (en faisant un petit stop pour acheter des pommes !)

troisrivroute

et puis, là... le choc...

je suis dépitée de découvrir que la chasse à l'orignal est autorisée...on en verra plusieurs, sanglés comme des trophées, à l'arrière des pick-ups... ça m'a attristée.

 

 ---

arrivés à Québec, on se balade au quartier Saint Roch, ça nous plaît bien, des fripes, des brocantes, des cafés...et on continue vers le vieux Québec pour découvrir le château Frontenac à la nuit tombée. le Queen Mary II vient d'accoster, avec les petites lumières, ça fait un peu carte postale, mais c'est joli.

 

québec

on s'arrête dîner chez "Le Renard et la Chouette", ambiance grandes tablées comme à la cantine, un peu bruyant, mais très sympa. ( je goûte le risotto aux "mactres de Stimpson" et ça me plaît beaucoup ! ce sont des sortes de palourdes de la Gaspésie. belle découverte.)

notre chambre airbnb est sans intérêt, juste pratique. on ne croisera même pas notre hôte. on la quitte dès 9h le lendemain, direction, le Parc de la Jacques Cartier.

Le ciel est encore et toujours ultra bleu. on choisit le Sentier des Loups, noté "difficile" / 10,6km aller-retour et en fait, c'est un peu la déception : trop trop de monde dans ce parc ! les gens parlent fort, ça nous agace (et ça fait peur aux animaux ! on ne risque pas croiser un orignal avec tout ce raffut...)(on observera juste un pic-vert)

Arrivés au sommet (vraiment pas si difficile que ça)(nous, on n'est pas de grands randonneurs, mais on a trouvé que les québécois surestimaient un peu leurs cotations...), ok, la vue est belle, mais on a du mal à se faire une place sur le belvédère tellement c'est bondé !

sentierdesloupssentierdesloups2

 

on prend notre pique nique en compagnie d'une tonne de gens d'un très joli mésangeai du Canada (c'est la première fois que je vois cet oiseau), et on redescend fissa.

à l'arrivée, un beau papillon (dont je ne connais pas le nom) se laisse presque caresser.

---

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

25 octobre 2017

Parc national de la Mauricie

On quitte Montréal et on prend la route (avec notre voiture de loc)(byebye les vélos pourris), direction le parc national de la Mauricie :

Résultat de recherche d'images pour "carte québec mauricie"

On sort de l'autoroute à Louiseville pour traverser tous les ptits bleds et c'est bien plus joli :

routemauricie

des oies, des fermes, des champs, la forêt.

la lumière est super belle en plus.

on arrive au parc,

l'air est frais (15°) mais le soleil super chaud, c'est parfait pour randonner.

parcmauricie1

on choisit le sentier des falaises et des cascades (une double boucle de 2h30) et c'est bien beau :

avant de partir, un pique-nique en compagnie des oies sauvages,

des pontons (qui donnent envie de faire des photos de sauts),

l'eau qui ruisselle,

les écureuils,

et les points de vue sur le lac Wapizagonke (à tes souhaits),

c'est très apaisant...

parcmauricie6

parcmauricie5

parcmauricie2

parcmauricie3

parcmauricie4

pas mal, non ?

---

 

 on reprend la (belle) route...direction Trois-Rivières !

routes

 à demain !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 06:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 octobre 2017

Montréal / Mile End / Mont Royal

 

Réjouis-toi, les gens, car j'ai enfin fini de trier les 543 photos floues de cucus d'écureuils :

le débrief post vacances au Québec peut donc commencer ! ouéééééééééé.

---

tout commence à Montréal dans le quartier Mile End.

on découvre notre jolie chambre rue Bernard O.

du blanc, du bois, et plein de plantes partout.

au rez-de-chaussée, les petits déjeuners délicieux préparés par Benoît du "Dépanneur Café"

depanneur1b

depanneur2b

dépanneur3b

 

on adore le quartier de ce airbnb et on est trop contents d'y rester 4 nuits.

ici, on peut croiser une fleuriste atypique (avec sa devanture remplie de cages à oiseaux), un glacier yummy,

un restaurant veggie ("la panthère verte"), et les meilleurs bagels du Québec (enseigne toute pourrie, oui, mais dedans, tout est pétri et cuit-maison devant toi !)

mileend

 ------

on part découvrir le vieux port (mouais bof)

et le quartier gay "Le Village" (belle déco arc-en-ciel, mais c'est tout...)

village

évidemment, le premier écureuil que je croise se doit d'être photographié sous toutes les coutures. je prends tellement de photos, que ça fait un gif. oui.

j'ai couiné. et lui, il a continué à grignoter sa noisette, imperturbable.

squirrel

bon, je comprendrai assez rapidement que des écureuils, je vais en croiser à peu près 15648 pendant mon séjour.

des roux, des gris, des noirs, et que donc, je devrais m'abstenir de TOUS les prendre en photo.

oui mais c'est dur.

sont tellement mignons.

allez une petite dernière pour la route :

P1090808

 

donc, bon, reprenons.

on sillonne le Boulevard Saint-Laurent riche en street art, (c'est le festival Mural en plus) et en jolies fenêtres de toit.

graff2

graff6

graff7

graff5

graff3

graff4

 c'est coloré, c'est vivant, ça nous plait.

 

---

fin de journée, on prend les vélos.

vintage, les vélos.

(= façon élégante de dire qu'ils sont pourris, trop petits pour nous et qu'il faut se mettre debout sur les pédales pour les faire avancer) mais ils ont l'avantage de nous faire gagner un peu de temps et de nous permettre d'arriver au Mont Royal (le grand parc qui surplombe la ville) avant la nuit.

on attaque la grande balade pour arriver au sommet au crépuscule.

montroyal1montroyal4

montroyal2

 

en haut, le "chalet" a de belles porte-fenêtres, on observe le soleil se coucher et les buildings changer de couleur en contrebas,

il y a un piano abîmé qui joue faux, des grands danois (on dirait des poneys, mais non, ce sont bien des chiens), et un gars qui fait des figures avec son BMX.

on reprend le sentier en sens inverse, mais on réalise qu'il va falloir redescendre toutes les marches dans le noir :

montroyal3

 

le parc n'est absolument pas éclairé la nuit !

 

---

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 06:33 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
08 août 2017

en balade

 

dans les Landes,

landes2

landes3

landes1

caresser la dune

slalomer entre les pins

et à la nuit tombée

capturer les nuages brûlants

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 07:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

05 juillet 2017

66 kilomètres

Je pourrais te vendre du rêve, en te mentant disant "ouais, 66 bornes, trop easy, regarde les jolies photos, tu m'envies, hein ?" sauf qu'en fait non, j'en ai bavé.

Le matin, ça partait plutôt bien : le nouveau vélo était prêt, avec un casque (discret), des poignées (dépareillées), une gourde (remplie), une selle (sublime) et dans ma sacoche, tout ce qu'il faut pour bien pique-niquer (= la motivation ultime de toute sortie)

 

mon vélo

on va dire que les 30 premiers kilomètres se passent super bien. le ciel est encore voilé, il fait bon.

au bord du chemin tout sec il me semble reconnaitre des siliques de radis ou de moutarde (ou de colza ?), complètement envahies d'escargots blancs

 

escargots

Escargots des dunes, aussi appelés escargot grimpeurs, ces petits gastéropodes ont l'habitude de prendre d'assaut tout ce qui permet de les éloigner du sol chauffé par le soleil estival, raison pour laquelle on peut les retrouver agglutinés par dizaines sur une seule plante.

extrait du blog "sauvagement bon"

---

près d'un ruisseau, on passe un ptit moment à observer le ballet des libellules, (mais elles sont trop rapides pour moi, impossible de les photographier en vol)

il y a des libellules noires (caloptéryx), des bleues, des vertes,

libell1libell2

et même une coccinelle qui vient parfaire le tableau

cocci

 

on traverse Portet puis Roques.

on longe les jolies maisons aux murs de briques et galets,

les trottoirs sont nappés de pétales jaunes (qui s'accordent parfaitement avec le vélo du gars, OUI. okéééé. ça va, fais pas ton crâneur)

roquesarbrejaune

c'est beau.

(sur le trottoir, ce sont les fleurs du savonnier ou "arbre à pluie d'or" ou "arbre aux lanternes", à cause de ses fruits qui ressemblent à des petits lampions, )

 

on admire l'albizia ("arbre à soie") qui se reflète dans la Garonne et dont les plumeaux chatouillent les nuages

albizia

non, vraiment, jusque là, c'est super.

 

ce n'est que bien après Muret que ça se corse.

plan

il n'y a plus de nuages, il fait CHAUD et les chemins se transforment en parcours d'obstacles, avec ornières géantes, côtes impossibles, marches infranchissables, orties fourbes, et troncs qui te barrent la route.

on doit faire les derniers kilomètres en forêt, en marchant (trébuchant / jurant /maugréant )(raye la mention inutile) (ah non erreur : il n'y en a pas)  à coté du vélo, en se prenant régulièrement la pédale dans le mollet (ou le tibia) et en se faisant joyeusement lacérer les bras par les ronces.

et tout ça, sans avoir mangé.

ô joie.

le gps indiquait un parcours de 2h et je m'insurge. il nous faudra TROIS bonnes heures pour arriver au bout.

et c'était TROP

voilà. c'était ça, l'info vérité, que les photos ne peuvent pas raconter.

 ---

on arrive sur la berge tant espérée. il y a de l'ombre. c'est joli. et c'est ENFIN le moment de pique-niquer (il est 14h30. oui, j'ai cru décéder)

aouach

malheureusement, pas le temps de baguenauder (haha)

on sait que le retour va être tout aussi rude que l'aller. faut pas trainer.

on replie la toile cirée, on dit au revoir aux libellules, et on repart pour 3 nouvelles heures de vélo.

aouach2

youpi.

(ouais, bon là, je fais l'andouille juste après le panneau, j'étais encore sous l'effet du taboulé-maison-trop-bon, mais ça ne durera pas)

on change de chemin pour éviter (un peu) les ornières et les ronces, mais à la place, on a droit à de belles montées sous un soleil de plomb.

alors, OUI, tous ces champs dorés, c'est beau, mais crois-moi, c'est HAUT. et c'est LONG.

---

voilà, les gens, c'était la sortie du 25 juin, qui restera gravée dans les mémoires (et dans les cuissots - bonjour les courbatures du lendemain- et sur les tibias et les mollets aussi #ArnicaAllOverMyBody)

dans deux ou trois jours, on en rigolera, pas vrai ?!

 ---

essayons juste de nous souvenir de ça :

 

25062017

 

 

les pompons

les galets

les libellules

et les champs de blé

 

***

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 06:32 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
23 juin 2017

d'Argelès à Collioure

pendant ces 3 jours, on dort dans un petit hôtel du village d'Argelès-sur-mer. ça s'appelle l'Hostalet et on te le conseille vivement parce que c'est cosy, et les patrons sont très sympa.

le dernier matin, on ouvre les volets sur le marché qui s'installe en bas... melons, charcuterie et pâtisseries catalanes,...on achète juste quelques abricots, et on part vers la plage d'où démarre notre dernière balade.

on reprend le sentier du littoral, et cette fois-ci, on fait le tronçon entre la plage d'Argelès et Collioure (soit 1h45 de chemin en plein soleil !) on contourne le port, on passe par le Racou,... et quelques jolies plages plus tard...

argeles

collioure

on arrive à Collioure !

 

collioure2

collioure3

collioure4

 

on slalome entre les balcons fleuris, les ateliers d'artistes, les boutiques de savons et de babioles à touristes et on termine (logiquement) notre parcours chez... un artisan-glacier !

on déguste notre dernier dessert entre le turquoise de l'eau et le rose des bougainvilliers...

 

voilà les gens, la balade dans les Pyrénées orientales, c'est terminé !

ça t'a plu ?

***

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

22 juin 2017

les gorges de la Carança

troisième jour, on part à Thuès-Entre-Valls pour faire une boucle de 8km dans les gorges de la Carança.

le parcours est qualifié de "vertigineux" : au menu, corniche, pont de singe et passerelles, mais finalement, malgré quelques montées bien velues, ça se fait easy, en un peu plus de deux heures.

 

carança

carança2

 après avoir observé les ancolies  (et plongé ma main dans les orties. hé, elles sont jolies les fleurs d'orties, t'as vu ?)

carança3

on fait une pause pique-nique tout en haut sur les rochers.

sauras-tu voir la coccinelle entre mes moches-shoes ?

attends, je zoome :

carança4

 

et la boucle se termine au fil de l'eau.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 06:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 juin 2017

de Port Vendres à Banyuls

le deuxième jour, on prend le sentier du littoral : on démarre à Port Vendres pour rejoindre Banyuls (11km)

le chemin qui monte et qui descend est bordé de graminées, de chatons tout doux, et de figuiers de barbarie (moins doux).

ça sent le romarin, la santoline (ou l'immortelle... je ne suis pas sûre de savoir les différencier)

littoral1

littoral2

littoral5

on fait une pause pique-nique en hauteur et une pause sieste et pieds dans l'eau dans une jolie crique

avant d'arriver à Banyuls et de se ruer sur le premier artisan-glacier

littoral3

littoral4

banyuls

(car même si les fruits et légumes du Roussillon sont très beaux, pendant ces trois jours, j'ai décidé de me nourrir exclusivement de glace au turron)

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

20 juin 2017

Pyrénées catalanes : le chateau d'Opoul / Périllos

eh ouais, j'ai ressorti les moches-shoes de rando pour aller arpenter les Pyrénées catalanes !

premier jour : direction les ruines de Périllos.

Il fait beau, il fait chaud, et le chemin qui mène au village abandonné est bordé de chardons (mauves et bleus), de papillons ("flambé" / "amaryllis"/ "zygène des bois" / "demi-deuil") et de graaaaandes tiges de fenouil avec leurs ombelles acidulées trop belles (enfin... je crois que c'est du fenouil ?...)

opoul

opoul2

opoul1opoul3

opoul4

opoul5

opoul6

opoul7l

le vent souffle dans les graminées,

les euphorbes sont d'un bel orangé, 

3h30 de balade,

un bel échauffement pour nos mollets...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 06:50 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,