24 octobre 2017

Montréal / Le Plateau / les îles à vélo

 

Aujourd'hui, on prend les vélos pour explorer le quartier du Plateau, on longe l'avenue Mont Royal, encore de jolies maisons et du street art,

c'est cool.

plateau

plateau2

plateau3

 

c'est bientôt halloween, ya des citrouilles partout (pas des pastèques, des citrouilles.)

marché

ya aussi beaucoup de pommes, mais pas de Braeburn, alors, on teste les variétés d'ici.

verdict :  "Lobo", bof. ""Honey Crisp" et McIntosh", pas mal du tout, mais ma préférée, c'est la "Spartan".

plateau5

je croise un gentil chat (et plein d'écureuils aussi)(mais je me retiens)

plateau4plateaufontaine

on pique nique au Parc La Fontaine, tout vert, tout frais.

(et là, tu te dis, non mais c'est quoi ce pique-nique qui fait pitié ?

bagel+creamcheese+radis, ouais, c'est light, mais je te rappelle qu'il fait toujours + ou - 37° / 99% d'humidité / température ressentie 45°)

 

après avoir lu le city-guide, on part explorer la Plaza Saint Hubert, soit disant "artère commerçante", mais j'ai l'impression que c'est une mauvaise blague : les magasins sont vraiment moisis.  j'ai pas pigé le concept. (sauf, si t'aimes les paillettes et les robes en latex ou si t'as besoin de te déguiser en Spice Girl année 90, là, ok, c'est the place to be)

en même temps "le magasinage", on s'en fout un peu.

on repart illico vers un autre parc,

le parc Jarry

et on regarde le soleil se coucher sur les graminées.

jarry

et ça, ça me plait beaucoup.

 

 ---

 

Le lendemain, après un ptit dej' de champion (mate un peu le carrot-cake !)

dej

on prend les vélos en direction du Pont Jacques Cartier.

Au début, ça va, ça descend ! wouhouuu...mais arrivés au pont, c'est beau mais c'est rude, il est vraiment très haut, très raide. je finis à pieds.

pontcartier

d'ici, on revoit la déco arc-en-ciel de la rue Sainte Catherine (du Village) ! c'est chouette vu d'en haut !

on arrive à l'île Sainte Hélène qui abrite le parc Jean Drapeau. c'est super agréable de rouler ici. il n'y a pas grand monde.

on fait le tour de la biosphère, et on reprend les vélos pour l'île Notre Dame.

parcdrapeau

ah oui...sur notre route, on voit au loin une sorte de gros piaf qui s'agite, je zoome, et je comprends qu'il s'agit d'un vautour (urubu à tête rouge) en train de dépecer une moufette. 

ambiaaaance !

...eh ben, crois-moi, c'est vachement joli que les écureuils.

 

on continue notre route entre totem et arbres dorés,

ile2

ilearbres

on roule sur le circuit Jacques Villeneuve (vitesse de pépés et cuissots en feu sur nos bolides rouillés),

ilecircuit

on traverse les Floralies et on tente d'aller voir le stabile de Calder, mais malheureusement, la zone est en travaux, donc inaccessible.

on le verra juste depuis le pont de la Concorde (beaucoup moins raide et plus agréable que le pont Jacques Cartier)

ilecalder

pontconcorde

on arrive sur une autre petite île (cité du havre) où se trouve "Habitat 67", un ensemble d'appartements-cubes

(qui ne rend rien en photo, même avec un filtre chelou, mais qui en vrai était très intéressant).

ileindus

on longe les silos des usines de farine Fours Roses, et on rejoint ENFIN le vieux port de Montréal !

 

après tous ces efforts, j'ai bien mérité un "square aux canneberges et sirop d'érable"  (et aux graines aussi)(j'aime les graines)

square

eh ben c'était bon

 ---

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 07:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

15 août 2017

de Pompertuzat au lac de la Ganguise

 

on longe le canal du midi sur 35km,

d'écluse en écluse,

platane après platane, 

péniche après péniche

...

canal2

écluse

canal1

canal3

on arrive sur les berges argileuses du lac de la Ganguise

lac1

lac arrivee

toujours aussi beau avec ses arbres à demi immergés

lac2lac

lac3

un pique nique, une micro-sieste, beaucoup de baignade et un classement de coquillages plus tard,

on peut reprendre les vélos pour les 35km de retour jusqu'à Pompertuzat.

 ***

(t'as vu ? cette fois-ci, pas de drame. pas de cri. pas de tibia défiguré. pas de mollet tuméfié. pas de cuissots en feu. pas de chemin fourbe non répertorié sur le GPS.

non. rien.

une balade pépère, quoi !)

 ***

 

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 08:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
27 juillet 2017

dans l'Aude

laprade1

laprade2

laprade3laprade4b

laprade4

laprade5

 

entre lacs et éoliennes

une belle boucle à vélo

et une installation dans les meules de foin !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 07:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 juillet 2017

carnet 15

 

et pour conclure la semaine, voilà ce qu'il en est dans le carnet :

 

carnet15b2

 

bon week-end, les gens !

 

 

---

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 06:21 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
05 juillet 2017

66 kilomètres

Je pourrais te vendre du rêve, en te mentant disant "ouais, 66 bornes, trop easy, regarde les jolies photos, tu m'envies, hein ?" sauf qu'en fait non, j'en ai bavé.

Le matin, ça partait plutôt bien : le nouveau vélo était prêt, avec un casque (discret), des poignées (dépareillées), une gourde (remplie), une selle (sublime) et dans ma sacoche, tout ce qu'il faut pour bien pique-niquer (= la motivation ultime de toute sortie)

 

mon vélo

on va dire que les 30 premiers kilomètres se passent super bien. le ciel est encore voilé, il fait bon.

au bord du chemin tout sec il me semble reconnaitre des siliques de radis ou de moutarde (ou de colza ?), complètement envahies d'escargots blancs

 

escargots

Escargots des dunes, aussi appelés escargot grimpeurs, ces petits gastéropodes ont l'habitude de prendre d'assaut tout ce qui permet de les éloigner du sol chauffé par le soleil estival, raison pour laquelle on peut les retrouver agglutinés par dizaines sur une seule plante.

extrait du blog "sauvagement bon"

---

près d'un ruisseau, on passe un ptit moment à observer le ballet des libellules, (mais elles sont trop rapides pour moi, impossible de les photographier en vol)

il y a des libellules noires (caloptéryx), des bleues, des vertes,

libell1libell2

et même une coccinelle qui vient parfaire le tableau

cocci

 

on traverse Portet puis Roques.

on longe les jolies maisons aux murs de briques et galets,

les trottoirs sont nappés de pétales jaunes (qui s'accordent parfaitement avec le vélo du gars, OUI. okéééé. ça va, fais pas ton crâneur)

roquesarbrejaune

c'est beau.

(sur le trottoir, ce sont les fleurs du savonnier ou "arbre à pluie d'or" ou "arbre aux lanternes", à cause de ses fruits qui ressemblent à des petits lampions, )

 

on admire l'albizia ("arbre à soie") qui se reflète dans la Garonne et dont les plumeaux chatouillent les nuages

albizia

non, vraiment, jusque là, c'est super.

 

ce n'est que bien après Muret que ça se corse.

plan

il n'y a plus de nuages, il fait CHAUD et les chemins se transforment en parcours d'obstacles, avec ornières géantes, côtes impossibles, marches infranchissables, orties fourbes, et troncs qui te barrent la route.

on doit faire les derniers kilomètres en forêt, en marchant (trébuchant / jurant /maugréant )(raye la mention inutile) (ah non erreur : il n'y en a pas)  à coté du vélo, en se prenant régulièrement la pédale dans le mollet (ou le tibia) et en se faisant joyeusement lacérer les bras par les ronces.

et tout ça, sans avoir mangé.

ô joie.

le gps indiquait un parcours de 2h et je m'insurge. il nous faudra TROIS bonnes heures pour arriver au bout.

et c'était TROP

voilà. c'était ça, l'info vérité, que les photos ne peuvent pas raconter.

 ---

on arrive sur la berge tant espérée. il y a de l'ombre. c'est joli. et c'est ENFIN le moment de pique-niquer (il est 14h30. oui, j'ai cru décéder)

aouach

malheureusement, pas le temps de baguenauder (haha)

on sait que le retour va être tout aussi rude que l'aller. faut pas trainer.

on replie la toile cirée, on dit au revoir aux libellules, et on repart pour 3 nouvelles heures de vélo.

aouach2

youpi.

(ouais, bon là, je fais l'andouille juste après le panneau, j'étais encore sous l'effet du taboulé-maison-trop-bon, mais ça ne durera pas)

on change de chemin pour éviter (un peu) les ornières et les ronces, mais à la place, on a droit à de belles montées sous un soleil de plomb.

alors, OUI, tous ces champs dorés, c'est beau, mais crois-moi, c'est HAUT. et c'est LONG.

---

voilà, les gens, c'était la sortie du 25 juin, qui restera gravée dans les mémoires (et dans les cuissots - bonjour les courbatures du lendemain- et sur les tibias et les mollets aussi #ArnicaAllOverMyBody)

dans deux ou trois jours, on en rigolera, pas vrai ?!

 ---

essayons juste de nous souvenir de ça :

 

25062017

 

 

les pompons

les galets

les libellules

et les champs de blé

 

***

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 06:32 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
19 janvier 2017

cantine de poche & vélo custom

menagerie1

ménagerie2

tout près de chez nous, quartier Saint Cyprien, une cantine de poche vietnamienne a ouvert...

sur les murs de quoi amuser les yeux, et dans les bols de quoi ravir les papilles !

(très jolie identité visuelle réalisée par Quentin Vijoux)

***

ce jour là, il faisait froid, mais beau, et j'ai étrenné (presque) tous mes cadeaux de noël "customise ton vélo avec des motifs mix and match trop trop beaux"

regarde un peu la classe :

véloorla1

veloorla2

avoue, t'es jaloux ?!

tu l'auras sans doute reconnue, il s'agit d'une ligne d'accessoires pour vélo signée Orla Kiely, ze one and only. 

ouais, chuis gâtée : poignées, selle, sonnette, panier et sacoches, 

la TOTALE pour passer (presque) inaperçue.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par cecile hudrisier à 06:27 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,