ça fait des lustres qu'on n'a pas bricolé, ici !?

 

ardoise-d-ecolier

alors, si comme moi, au détour d'un abri-bus, tu trouves une chaise abandonnée (ohé ohé ♪), prends-la et ramène-la fièrement chez toi comme un petit trésor. (bon, ensuite, t'as le droit de ne plus du tout la calculer et d'attendre 6 mois pour entreprendre de la relooker. oui, bon, ok, ça vaaaaa)

première étape : décoller les chewing-gums élégamment disposés sous l'assise. mmmm. joie.

deuxième étape : poncer légèrement pour virer le vernis et les éventuelles inscriptions festives faites au bic pendant les cours de SVT.

 

chaise1

troisième étape : mettre du masking tape pour protéger le bois et peindre les tubes à la laque brillante (référence : "vert menthe"). bon, comme tu es perspicace, tu vois d'ici qu'une couche, ça ne suffira pas. moi aussi, je le vois, et ça m'agace. ça veut dire qu'il faut ATTENDRE pour envisager une deuxième couche. et comme il fait 35° à l'ombre, la peinture reste collante TOUTE le journée. donc j'attends carrément LE LENDEMAIN. angoisse.

chaise2

nous voilà donc DEMAIN, et là, TADAM, tout s'accélère, deuxième couche / décollage du masking tape / exposition de la nouvelle chaise dans la salle à manger / photo / petite danse de la joie de fin de bricolage.

elle est jolie, hein ? (et elle s'accorde parfaitement au vase d'hortensias, OUI.)

 

chaise3

bon, si t'es du genre rabat-joie, tu diras que nous n'avions pas besoin d'une 7eme chaise.

parce que ça passe pas autour de la table.

et que j'ai été obligée d'en virer une, l'air de rien, pour faire la photo.

mais c'est un détail.

pense à l'accord parfait du vase d'hortensias et de la nouvelle chaise,

tais-toi

et danse avec moi.

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer